La PMA en forte progression dans le monde

Publié le par Futur Papa

Article très intéressant qui soulève de nombreuses (bonnes) questions ...



Source : Alliance et fécondité

Entre 2000 et 2002, la PMA a augmenté de 25%.

219 000 à 246 000 enfants  naissent chaque année dans le monde grâce à la PMA nous dit  une étude de l’Inserm.

En France, plus de 53 000 PMA ont été initiées, pour 11 184 naissances soit une évolution de 5 % par rapport à l’an 2000.

En Equateur le recours à la PMA est de 2 tentatives pour un million d'habitants seulement, en Israël on va jusqu'à 3 688 tentatives pour un million d'habitants . En France, on atteint 2 000 tentatives pour un million d’habitants.

L'Inserm constate aussi :
- une grande augmentation de l'utilisation d'ICSI par rapport à la fécondation in vitro conventionnelle dans le monde entier. Depuis 2000, ces chiffres sont passés de 46 % de FIV ICSI  à 54 % en Europe. En 2002, ils ont atteint 76 % en Amérique latine et plus de 92 %
au Moyen- Orient ;

Il faut se demander pourquoi les parents préfèrent passer par l'ICSI plutôt que par la FIV conventionnelle, sachant que cette technique est surtout adaptée à l'infertilité masculine. Y aurait-il plus d'hommes stériles au Moyen-Orient et en Amérique Latine qu'en Europe ? Le taux de réussite de l'ICSI est, de plus, moins intéressant qu'une FIV normale : le succès (c'est-à-dire une naissance obtenue) de la fécondation in vitro conventionnelle est de 25%. Un taux qui tombe à 20% par ICSI et 15%  par transfert d’embryons congelés.

Positivement, l'étude constate aussi une diminution du transfert d'embryons multiples, qui entraine une légère baisse des naissances multiples. Le pourcentage de quatre embryons ou plus transférés est passé de 15,4 % en 2000 à 13,7 % en 2002. 

Il faut rappeler que le transfert de plus de 2 embryons conduit souvent à une "réduction embryonnaire". C'est-à-dire à un avortement des embryons surnuméraires. Expérience souvent traumatisante pour la mère.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

caline 06/06/2009 12:25

Et rien n'est fait pour améliorer ces résultats ! Quelque part, ça me révolte, vu la souffrance que cela engendre...Merci de tes comms..je pense que z'homme n'aura plus de spermo à faire mais je pense que si jamais...je m'imposerais car je l'ai mal vécu et lui sûrement aussi !Bisous

CéCé Mme Patate 05/06/2009 14:42

Chaque cas est particulier ... encore bcp de généralitées !BisousCC

mariellele 05/06/2009 11:54

encore un article qui ne fait qu'aborder une question très complexe, sans apporter aucune réponse, l'icsi n'est pas un choix ni une solution de "facilité" mais une nouvelle technique qui permet à des couples (pour qui la FIV classique ne donne rien ) d'avoir un enfant. Après chaque cas est particulier et je pense que d'un pays à l'autre la couverture sociale ou les infrastructures ne sont pas les mêmes.

Celine 05/06/2009 11:45

y a juste un rtuc qui me choque "pourquoi les parents préfèrent l'ICSI à la FIV conventionnelle"... EUHHHHH sauf que c'est pas les futurs parents qui choisisent ! C'est à 99,9% du temps l'équipe médicale qui fait le choix pour nous !Et sinon c'est quoi l'âge de la première grossesse en Equateur ? Non parce qu'il faut peut être aussi comparer ce qui est comparable...Effectivement il devient rare de transférer plus de 2 embryons, mais tout est au cas par cas. Mon dernier tec ils m'ont mis les 3 parce qu'ils étaient franchement tout pourris, et j'ai une grossesse unique... Et je connais une nana qui a eu 2 embryons transférés et s'est effectivement retrouvée avec un réudc embryonnaire car elle avait des triplés dans le bidon..Ah làlà quand on arrêtera les généralités...